Rolling Home

Publié le 31 Octobre 2009

J’ai vu des sonneurs se tromper de bouton

Des filles battues qui restaient à la maison

Des nénuphars perdus qui changaient de couleur

Des chansons d’amour qui finissent par faire peur


J’ai vu des parloirs aux portes barricadées

Des codes pour lesquels il n’y a plus de clé

Des contrôleurs dont les tours s’écroulaient

Des échappées belles et des prisonniers laids


Rolling home, I guess I’m rolling home

Rolling home, I guess I’m rolling home


J’ai vu des portables à portée de main

Des chambres d’amis aux cendriers pleins

Des expatriés qui rentraient à Toulouse

Des pères retrouvés qui tondaient la pelouse


J’ai vu des apparts aux vibrations migraines

Des visages de poupée tout en porcelaine

Des nombrils halés qui jouaient à cache-cache

Des vœux de jouissance achevés à la hache


Rolling home, I guess I’m rolling home

Rolling home, I guess I’m rolling home


J’ai vu des amants réunis tous les soirs

Des confessions virtuelles chuchottés au noir

Des promesses timides dans des yeux audacieux

Des étincelles de bonheur ratées de peu


J’ai vu des voyages qui paraissaient possibles

Des étendues d’eau qui paraissaient paisibles

Des amoureux qui allaient prendre le bac

Un type qui criait qu’il y a le feu au lac

Un type qui criait qu’il y a le feu au lac

Un type qui criait qu’il y a le feu au lac

(Paroles de chanson pour Vol de Nuit)

Rédigé par Gryphon

Publié dans #Poetics

Repost 0
Commenter cet article