Urbanidad

Publié le 14 Octobre 2010

Oui, faisons-nous chahuter

Par la vie, par la ville

Les paroles, les bagnoles

Les grands chefs, le D.F

Les supers, les marchés

Oui, faisons-nous chahuter

 

Et chantons à tue-tête

L’air nouveau de la vendeuse de journaux

« ¡El Universal! ¡El Gráfico dos pesos! »

Allez, tous en chœur!

 

Oui, faisons-nous chahuter

Par tes yeux, les banlieues

Les jours tristes, les touristes

Les corps non avenus

Les départs, les allées

Oui, faisons-nous chahuter

 

Et chantons à tue-tête

L’air doré du revendeur de billets

« ¡Vas a ganar dos cientos millones! »

Allez, tous voleurs!

 

Sí, faisons-nous chahuter

Par l’amour, les détours

Les images, les brassages

L’historique banc public

Les passages, les cloutés

Sí, faisons-nous chahuter

 

Et chantons à tue-tête

L’air métisse de la jovén de service

« ¿Quieres otro cafecito? ¿O un pan dulce? »

Allez, une âme-sœur !

Rédigé par Gryphon

Publié dans #Poetics

Repost 0
Commenter cet article