Exterior

Publié le 26 Novembre 2010

Le cul sur le bitume

Tu as quel âge ? Vingt-cinq ? vingt-six ?

Et combien d’années à vivre ? Une ?

Mais tu frottes frottes frottes

Ces lunettes de soleil sans verres

 

Happé par le sourire du vide

À quoi tu réponds, oui, en souriant

Tâchant de glaner

Une gratuite sympathie

Une raisonnable estime

Un impossible respect

Puisque, avez-vous vu, tu t’actives

Tu frottes frottes frottes

 

Pilot – el lente inteligente

Que se adapta a cualquier luz

 

Nourri de ta vide vigilance

Sous ton bonnet Manu Chao

Tu n’es plus très regardant

Sur la vie plein la vue

Le cul sur le bitume

Narcotisé au bord du Circuito Interior

Anesthésié par le trafic stupéfiant

Et tu frottes frottes frottes

 

Para una mejor salud visual

Consulta a tu oftalmólogo

Al menos una vez al año

 

On se rappellera du bitume

De toi ? Rien, personne, à peine ce poème

Et tu frottes frottes frottes

Et tu frottes ces lunettes

Sans verres

Rédigé par Gryphon

Publié dans #Poetics

Repost 0
Commenter cet article