...by means of natural selection

Publié le 18 Octobre 2009

Les écrits sur le sable

Et les châteaux qu’on feint d’y construire

Sont à la merci de la première vague venue

(Qui viendra, n’en doutons pas)

 

Les agendas se vident,

Obnubilés par leurs propres rendez-vous

Les ardoises s’effacent

Les mémoires se déteriorent

 

Sommes-nous ensemble ensablés

Ou déjà envolés

Au loin, toutes voiles dehors ?

 

Une proximité différée nous rattache

Encore

Soleil incandescent, noir et blanc indécent

Comme de la pélicule nouvelle vague,

Un proverbe de Rohmer

Un rayon vert

 

Le mythe n’est jamais loin

 

Au loin, l’Argo, toutes voiles dehors

Jason sans Médée, abandonnée

(impardonnable)

 

Mayday

Echo à peine audible

Rédigé par Gryphon

Publié dans #Poetics

Repost 0
Commenter cet article